» Laboratoire

Espace d'expérimentation, le Laboratoire permet aux auteurs de tester des hypothèses en recourant à l’énergie collective et à la diversité des points de vues. Les discussions se déploient dans une marge qui a vocation à déborder la proposition de départ. Ce travail collaboratif ne prétend pas au statut d'énoncé définitif. Proposer une nouvelle discussion.
  • réflexions sur un livre à écrire

    Ce texte est le point de départ théorique d'un projet collectif dirigé par Gil Bartholeyns et Thomas Golsenne sur La Performance des images. Le livre sera publié fin 2009 par Les Editions de l'Université de Bruxelles. On n'y fera pas l'apologie néo-libérale d'une image compétitive et rentable, mais plutôt on se demandera : Qu'est-ce qui rend une image active, qui la fait fonctionner ? Et d'ailleurs que veut dire "fonctionner" pour une image ? Nous donnons ici un certain nombre de réponses, bien conscients qu'elles soulèvent des questions à leur tour. Aux lecteurs de les formuler.

    lire la discussion  - 9 réaction(s)
  • deux comparatismes pour une anthropologie historique

    Où l'on se demandera pourquoi on ne trouve pas de viande de loup au supermarché, après avoir fait un détour par la Chine et le Moyen Age.

    lire la discussion  - 4 réaction(s)
  • de Maguy Marin & Denis Mariotte

    Ce papier ne concerne pas tant la pièce (Turba, de Maguy Marin & Denis Mariotte) que sa représentation du 07 février 2009 au théâtre de la Ville de Paris, interrompue par une partie du public. Je souhaite montrer en quoi cette interruption (momentanée), participe à cette pièce, ajoute à son propos et lui donne une vitalité transgressive rare.

    lire la discussion  - 1 réaction(s)
  • Ce texte est le support d'une communication que je donnerai au colloque "Faire de l'anthropologie historique du Moyen Âge aujourd'hui" (EHESS, 20-22 novembre 2008).
    Pour diverses raisons, je n'en suis pas satisfait mais je n'arrive pas exactement à trouver ce qui cloche. Je le soumets au Laboratoire, en espérant qu'une lecture collective et critique permettra de résoudre ce problème.

    lire la discussion  - 4 réaction(s)
  • Baschet / Wirth

    Ceci est une réaction d'après le compte-rendu de Jérôme Baschet sur le livre de Jean Wirth, L'image à l'époque gothique.
    A travers une discussion sur la pertinence de l'opposition entre l'époque romane et l'époque gothique se dégage une réflexion plus théorique sur la validité du modèle de la révolution pour expliquer les phénomènes historiques.
    Si la révolution ne semble plus d'actualité, peut-on l'imaginer inactuelle, peut-on observer un "devenir-révolutionnaire" (Deleuze) qui traverse l'historien ?

    lire la discussion  - 1 réaction(s)
  • rites, guerres et fêtes

    Propositions d'étude des dégénérescence des catastrophes en chaos/désastres et des dynamiques sociales mises place pour y faire face. La discussion est initiée à partir du livre de Roger Caillois, L’homme et le sacré, notamment la perspective qu'il développe sur la transgression du profane que réalisent les phénomènes festifs, les rites et les guerres.

    lire la discussion  - 3 réaction(s)
  • discussion autour de "Carlo Crivelli et le matérialisme mystique du Quattrocento"

    Discussion-réaction autour du texte de Thomas Golsenne, "Carlo Crivelli et le matérialisme mystique du Quattrocento", paru dans la section Publications de Papiers.
    L'auteur est-il dualiste ?

    lire la discussion  - 1 réaction(s)
  • d'après Jean Wirth, "L'image à l'époque gothique"

    Le dernier livre de Jean Wirth, L'image à l'époque gothique, offre un excellent cas d'école : tout en insistant avec grande érudition et intelligence sur les dimensions théorique, anthropologique, esthétique de la scolastique médiévale, l'auteur ne cesse pas de répéter que ces discours ne déterminent pas les orientations formelles des oeuvres d'art, mais les expliquent.
    Je voudrais expliciter les impensés d'une telle position et proposer une autre façon d'aborder la relation entre phénomènes artistiques et culture savante.

    lire la discussion  - 6 réaction(s)
  • Il y a dans l'organisme humain des micro-organismes qui possèdent leurs patrimoines génétiques propres (A.D.N.), ce sont par exemple les mitochondries, les "flores" (intestinales, vaginales, cutanées, etc.), les bacilles (intestinaux, rénaux, etc.), les microbes (innombrables tant en variété qu'en quantité), etc.
    Chacun d'eux se reproduit en notre sein de manière quasi-autonome (l'organisme humain les contrôle en partie en influant sur leur milieu). Sans eux nous ne serions pas en mesure de vivre : sans mitochondries par exemple, aucun animal ne serait capable d'assimiler l'oxygène.

    lire la discussion  - 5 réaction(s)
  • Deleuze, dans Mille plateaux, écrit avec son ami Guattari, observe le couple formé par la guêpe et l’orchidée : l’orchidée semble avoir en son sein un abdomen qui ressemble à celui de la guêpe, si bien que celle-ci est attirée et se frotte comme pour s’accoupler ; en fait, elle ne fait que se coller plein de pollen dessus ; puis elle va vers une nouvelle orchidée et refait la même danse.
    En fait, à son insu, la guêpe sert à assurer la reproduction de l’orchidée, en transmettant le pollen d’une orchidée femelle à une orchidée mâle. C’est un beau cas de mimétisme animal et même végétal ; mais Deleuze et Guattari y voient un cas de devenir-animal et précisent que cela n’a rien à voir avec de l’imitation. Ce qui compte à leurs yeux, c’est qu’il y ait une relation réciproque, un devenir mutuel.

    lire la discussion  - 3 réaction(s)
Syndiquer le contenu